jeu de mots


J'inspire, Shakespear.
Un tire ami soûl, un tiramisu.

Dépeindre de toi.

La malice aux pays des merveilles.
Chaos,KO.

Mieux vaut jamais, queutard.
Escroc d'homme, scrotum.
Ah,là...non! Al-Anon.

Othello, Oh t'es l'eau ?
L'Homélie, l'eau méli, mais l'eau ?

Tes mets tel que tu hais,
t'aimer tel que tu es.

Un acolyte anonyme. Le Pernod, elle.
Je l'ai gelé.

Tu me mens queue, tu me manques.
Le nœud dort feu, le Neudorf.

L'égocentrique, l'égo sans trique.
Au sein du saint.

Empathe oui, mais des Panzani.

Poiré,un peu pommé.
Sylvain, si le vin.
Fée lit citation vallée riz.
Maire scie valait ris du bas que.
Mère si l'eau rend.
Maire scie l'O rang.

L'autre met tout en œuvre pour jouer du violent sur vos cordes sensibles et vous coincer, le piège se referme.

Le beau rôle du bourreau.
En 2020, j'ai décidé arrêter de me flageolet.

Marre queue là noie.

Suis-je assez névrosé pour m'allonger sur le divin ?

Les deniers seront les premiers.
Les sales amis, les salamis.

Le soda-monachisme.

Âne sot fille pois raie
L'eau hisse elle deux poids rez
Et vanne L2 peau ah Ré.

Je de maux

Pie hier loup huit housse thon.
Frais d'Eric ôte chat relié.
Tôt mât rue feu.
Va lait riz du bac.
Valet rit du Bach.(en retraite)

Lu queue casse l'air.
Clos de marche en do.
Marque la noix.
Argh! Nos poids ré.

Bon Âne né ! 2020.


Moi ne.

Au bas mot, Obama.
La femme, l'infâme.

Acquis, à qui ?
Ânon, ah non.

Souffrir, s'offrir.
Métis, mais tisse.

J'ai un torticolissimo, un troticolique.

Ré Mi Fa Lan Tin.

Le père verse, le perverse.

Une fois, une foi.
J'envie, Jean en vie, j'en vis.

Satan aryens, s'attend à rien,
ça tend à rien.
Lucifer, lu : " Si faire. "

L'âme née ici, l'amnésie.

Faites la gay-re, pas la moue-re !
Rien ne serre, de partir à poil, il faut cou rire !
Là, bottée est avant tout exté rieur !

Hackant Lacan à Caen,
jusqu'à quand ?

Le trou de là, c'est cul.
Le trou de la Sécu,
" C'est à la raie qu'on pense." (Rémi)

Tu est frais, tu effraies.
L'art, miss tisse, l'armistice.

Le calcul, le cul qui cale.
Le déni des penny.

Le pet, Nice, le pénis.
Le phallus, le fa lus.

Hé ! J'ai ri, égérie.
Assis à six. (sur la saucisse)
Prendre son mal en patience, prendre son mâle en pas science.

(édité 21 octobre 2019)
Tes détracteurs, tu es des tracteurs.

Tue meuh mens queue, tu me manques.
Ton anchois, ton non-choix.

Le mal effet, le mâle est fait.
L'avis est un sac sert d'os.

En saignant deux des seins et pain dur.
Argh chie thèque.

Le coca-collage.

Sans pêcher, s'empêcher.
Mourir d'aimer, aimer mourir.

T'épargner, tes parts niais.
Tu me plais, tue me plaie.

Les forts, l'effort.
La grâce de la garce.

Mettre, écarte.
Un tour à Tours.

A mon égard, Edgar.
Le Bhoutan, ça un fait un bout de temps.

Je suis parti en Koan.

Réminiscence, Rémi ni sens.

Sans mot dire, sans maudire!

Et moi, émoi.
Les parents se parent... de leurs plus beaux atouts.
Le transcendant, le transe sans-dent.

L'audace des godasses.
Tu né pâle, tu Népal.

Le Tantra, tu tenteras.
L'opprobre de l'eau propre.

Les Maissaïs m'assaillent.
Le caïman, le cas il ment.

Krishnamurti, Christ n'amour tea.

Accepter
tel que l'on naît,
tel que l'on est,
tel que l'on hait.

Citerne, si terne.

Conquérir, quérir le con.

Prise en fragrance désir.
Pris en fringant délire.

Une mère serbe exacerbe.

Le contexte de la contrex.
King Kong répond à quiconque.

C'est l'heure d'été,
c'est l'heure du thé.

L'acheter la lâcheté, la jeter.
Ils s'aiment SM, ils sèment la merde.

Tu as torturé,
tu as tort tu rêves.

Citerne, si terne.

Des pinces à dessin au bout de tes seins,
un dessein indécent ?

Edgar Allan Poe payait-il ses impôts ?

Jean Genet jeûnait sans gêne
son petit déjeuner à Gênes.

Un quart nez, un carnet, incarné.
Le rami entre rats amis.
Abonné, un bonnet, un beau nez.

Ils ont réussis en Russie.
Le héron est un héros.

Les règles du Je.

Bouddha bouda.

Kakorraphiophobie :
peur de les chèques,
peur de perdre,
peur de réussir.

La compagnie nie,
l'isolement ment,
l'ennui nuit.

La voir, l'avoir.
Lettre, l'être.

Mieux vaut avatar que jamais.

Les aventures de Gérard Lombaires,
Lombaire Wilson.

Toute est une qu'est-ce t'y on des quilles libres.
Il n'y a pas de sushis.

L'impossibilité de la fin absente.
L'artiste mot dit.

L'or mal au dos, Laure Manaudou.

L'Ehpad Panzani.

L'escargot, l'escarre go!
Le passage, le pas sage.

Amicalement, ami calmement.

Comment être poète ? Aimer.
les émaux Sion, les mots céramiques.

Marcel Duchamp est-t-il un rat ?

Appelons Apollon!
C'est un peu long,
j'avoue... mais trop bon.

Les chakras d'amour,
des psych anales listes,
des psycho thé rat putes,

Ils après-chient les après-ski.

Le corps est d'accord.
Le décor c'est des corps.

L'accordéon de Léon.

Trop âgé pour voyager à Alger.

Fières de l'heure
des abeilles sur
les fleurs de lierre.

Hans Bellmer, ance belle-mère.

Esclave de ma haine, haine de l'esclavage.
Derrière tout amour, se cache naturellement la haine.

Mahler, malheur.

Le temps n'existe pas,
le mauvais temps si.

Le bénévolat, le benêt vola.

Arielle Dombasle, arrière pierre tombale.

Enregistrer, en Régis trait.

Les femmes de la fontaine.

Consommer, semer des cons.

Consume, voyou.
Consomme, voyelle.

Elle était sous médicaments, soûl, mes dick amants.

Georges clownesque.

L'écriture inclusive :
con-sommer, conne-sonnée.

Tu crées Ol ? Tu créole.
Roland sait relancer.

Nous sommes tous
des pervers narcissiques.

Mon son, mon fion.
Ma méca, mon cas.

Il est sous le houx Guy.
Où ? gui ?

C'est inouï, un inuit la nuit,
à Saint-Louis,
ça nuit, ça luit,
en nuisette casse-noisette.
nu sous lui,
nous, sous 8,6, soûl.

le vide Greiner.
galerie lincoln Buick.

Mes deux seins, médecin.

La mise à nu, la mise anus,
c'est pour nous, c'est porno.

Machine, ma Chine.
Mon chien, ma chine.

Le coït métaphysique,(merci Michel T.)
grâce à l'huile de livres.

Amphigourique, en fit goût Eric.

Le coït de la pollution,
un alcoït anonyme,
Coït suis-je ? Le coït néphrétique.

La ciseauphrénie.

Être aux abois,
Hêtre haut à bois.

des bisous sur tes coups,
dans le plis de tes peurs,
des caresses sur tes coupures,
au puit profond de mon cœur.

Il pleuviote, de futures griottes,
pleut du bleu, pas d'la beuh...
du gris, du gris, ma petite souris,
sourit à la vie.

un tendre baiser sur ton joli petit nez,
un gros bisou sur ton petit minou,
une jolie pensée pour ta dure journée,
un petit câlinou sur tes deux joues.


Eckhart Tolle, écartelé.

Strasbar tu vas nul bar.
Strasbourg, tu annules bourre.

Strasbourgeois, strass bourgeois.

Misochiste.

glaive, glaire, glaise.

Le faire ailleurs, le ferrailleur.
Vatican, fatiguant.
Adieu pancréas Denis Scheubel. 1965-28/12/2018.

L'anonymat, l'anneau nie Mâ.
Atelier, à te lier.

Se laisser choir, ce esseulé c'est Chouard.
Demain le grand soir, le grand Chouard.
Je n'avais pas le Chouard, Etienne.

Le change ment, c'est main tenant (une fleur).
Contrôlant, contre Roland.

Symphonie verbale, sein faux nie vers Bâle.
Hits trou du cul brutal, it's true du Q bru talc.

Joe Strummer, Jo s'trop meurt.

Le cormoran, le corps mourant.
Emile Zola, eh mille zoos, là.

Jeu de balle à deux mots.
Je de Mô à deux balles.

Sigmund n'avait pas Freud aux oies
Sigmund navet pas Freud aux yeux.

La genèse de la jeunesse.
La jeunesse, le jeune Hesse.
Les jeunes jeûnent.

La terre est riche.
bras veau pour les care d'art gens 2 miel dit vite.

Léger lait chaud nœud.

Friedrich Nietzsche faisait-il son coming out
en écrivant le Gai savoir ?
Il y a des gens à droite,
et d'autres à gouache.

Les sardines et les macrons.

Un élément macron-scopique,
de la macron-économie.

L'ogre bougre, il boude l'hibou.

L'étranger, lait tranché.
David Lunch, à table.
Marcel Carné, mare sel carnet.

Mais Edite médite.

Cézanne ouvre-toi.
La nymphéa, le nain fait Ah.

Laure, l'or.
Medhi médit.

Régis tu régis.

Qui sait ?
Peut-être que la CIA bosse pour moi ? Possible.

29 Novembre 2018 > Bonne anniversaire Jacques Chirac, 86 ans.


Le mot Sade maussade, le Mossad.
Le deni de Denis.
La séduction des déchets.

Paul Virilio est-il viril, yo ?
Christian Bourgois, Pourquoi ?
Pina Bausch, pine à boche.

Le Seigneur des Anneaux, le Hobbit.
Le saigneur des anus, la bite haute.

Ces mots là, ces mollahs.

Lundi 26 Novembre 2018, 9h30' trois policiers de la douane m'interpellent au croisement à la fin de la rue de la Course, parce qu'ils ont reniflé mon parfum " Patchouli", je roulais à vélo : " Vous fumez ? Avez quelque chose à déclarer ?" Salut Mohamed Belhadj.

Georges Clownesque.

Des piqûres d'Epicure.
Gauguin, coquin.
Gilles et Jules, gilets jaunes.

Miro est-il miraud ?

Y a-t-il une autre vie après Lavis ?

une autre vis après les crew ?
un autre Vince après Taylor ?
un autre vice après versa ?

J'ai fais une gourde.
Quand vous baisiez à Béziers.
Thor a tort.

Vivre libre.
Vivre livre.
Libreville.
Afrique adieu...Belle Africa, où vont les eaux bleues du Tanganyika. Afrique adieu ton cœur samba saigne autant qu'il peut ton cœur s'en va. Il pleut des oiseaux aux Antilles sur des forêts de magnolias. Les seins dorés brûlants des filles passent à deux pas de mes dix doigts.
Le peuplier peut plier.
Marc marque.
Samedi, ça me dit.

Le mental dans l'emmental.

Je t'embarrasse ? Je t'embrasse.

Les raisins de Laurent Kohler.
La cure de raison.
Etre raisonnable sans raison.
Avoir raison du raisin.
Etre du raisin à raison.

Qui sait ?
Peut-être que je bosse pour la CIA ? Sans le savoir.


Le serre-joint Major.

Yannick Noah. Ja, il nique qui ? Le quinoa.
Tu déconnas avec le Diaconat.

Entendu à la radio :" perturber
la confiance des marchés " à ne pas confondre avec
le con finance, démarche hé ! et
" je ne suis pas jusqu'au boutiste " à ne pas confondre avec
je n'essuie pas JUSKO l'Bouddhiste.

Dieu s'en charge également élégamment.

Revenu du revenu.

Ici et maintenant,
Là et pied tenu.

Un petit pas pour l'Om,
un grand'pa pour l'humilité.

Le luth en lutte.
En amont de Benoît Hamon.

Bure Bure
Bure stop
Bure beurre

Bure et dur
Bure à cuir
un œuf Bure

le Bure de Merlin
au pied du Bure

plus Bure sera la chute
plus Bure que le glaive est mon esprit
le doux BureBure des mots
la Bure réalité des choses
Bure, Bure, la vie d'artiste
le développement Bure-able

le cœur
C'est pas moi qui décide, moi je fais que mon boulot.
illégal/le.

On n'enterre, à Nanterre.

Une chaise pliante, pliée.
Un randonneur, un rang d'honneur.

C'est bizarre le blizzard.

Mercredi 12 Septembre 2018, repose en paix Rachid Taha.
Mercredi 12 septembre 2018, piercing langue.
Dimanche 9 septembre 2018, décolo + couleur bleue.


Il leur fallut leur phallus.

Laquelle à Kehl ?
et chaud à Eschau.

Peau aime
Je t'

Avec le thym, tout s'en va...

C'est quand Caen ? C'est cancan.

La liste aux pays des merveilles.

Des mots tôt, des motos.
L'étang, les temps, les taons.

La mer morte, la marmotte.
Le carré d'as, le Queyras.

Le compromis, le con promis.

Tu as les yeux qui pétillent,
tu as les fesses qui frétillent,
tu as les seins qui scintillent.

" Dans ma culotte une échalote me chatouillait "la cagnotte.

ça chatouille, Sacha touille.
Les carrés Conté, l'écart est compté.
Tu as pas niqué ? Tu as paniqué.

Un carnet, incarné.
Mehdi médit,
en Asie, en nazi.

Un étai, un été.
"On se casse cash", on se cache-cache.
"J'ai pas l'impression que tu me mettes la pression."
"Tu lis dans ton lit."
Les loges, l'éloge.
Qui ne dit mot consent, qui ne dix mots qu'on sent.

C'est déjà clean, c'est des Jacquelines.
Le compromis, le con promis.
L'écorce, les Corses.
Diverge, dix verges.
Converge, con verge.

L'homosexualité, la tante.
En fait, en fête, amphèt'.

" Ce dispositif de refroidissement génital remplace les systèmes de climatisation. "

L'art est en jeu.

Le para se noya en pleine paranoïa.
L'alibi de la Libye.
salsifi, sale, si fille.

Coupe de cheveux homme, Labret piercing gauche 11/06/2018.

La bise en rang d'oignon les randonneuses, les rangs d'honneur.
La randonnée est annulée pour risque d'orage (oh désespoir).
Sous l'eau, soûlot.

Bonne anniversaire Philippe Dala aujourd'hui le 08/06/2018, 43 ans (1975).

Qui vivra, Aloe Vera.
Le houx et le glyphosate.

La notion de trouble reste toujours un peu trouble.

Allitération en b: " J'aime bien boire un b'tit bout. " Catherine F.
Le peu Tille apôtre, le petit épeautre.
Black block, blague blog.
Peste ici de.
L'adresse de la Drêche ?

J'étouffais, j'ai tout fait.

Estelle, est-ce elle ?
On s'étonne, acétone.

Autisme Asperger, eau tea isme asperge guerre.

Repose en paix Lény (1932-2015).

J'ai fais un malaise vaginal.
Régime kascher, raie gym cash cher.

Chris Marker, crisse marqueur.
Laurent Ruquier, l'eau rend rue qui y est ?
Fernand Léger, faire non les Geais.

L'Aveyron c'est vers où ? Le verrou de la verrue.
Sale lopette, salopette, salaud pet, sale l'eau pète.

Un jinn en jeans.
La quête de la quéquette.

L'éthique, les tics.
Claude Monet, que l'ode monnaie.
Paul Faure, pôle fort.
Mallarmé, mâle armée.

Le point d'acmé de l'acné.
Le pet de Lycan, le pélican.

Des Lycans sur des lits de camp.
Le vampire dans le vent... pire.

Roger n'aime pas le rejet.

Lundi 9 avril 2018.
Décoloration, coloration blond, piercing narine droite.


La vie, le cinéma, le théâtre, tout est identique.
Je vous aime. Je t'aime. Peu m'importe ce qu'il m'arrive.

Mourir d'une mort appuyée,
d'un coup sec arrêté.

Se tenir éloigné des ses amis,
se rapprocher de ses ennemis.

Voici la clé de la réussite sociale.

Et si tout cela ne servait à rien ?
Rien qu'à manger du chocolat au lait
aux noisettes.
Un jour où l'autre le bas blesse.
Héros tique, la bonne blatte.

Se préparer au pire, à l'avenir.

Sylvia Plath était-elle plate ?
Une grille Bergman.
On peut toujours compter sur le Comté.
Les spaetzle c'est spaetzial.
Il hériterait de l'Erythrée.

Mélanger nos corps,
mélanger nos cœurs, e dans o,
mais langer nos décors,
corps à corps, cœur à cœur,
écoeuré.
Plus jamais en entendre parler,
dix par être,
disparaître,
par magie,
ma git.
Cessez ce bruit un c'est cent,
dans ma tête, un c'est sang.

Le con plaie ex' deux paires c'est cul...chions!
Qui aime bien chatte y tient.

Les nouveaux métiers.
Nettoyeur de crânes de lapin, vérificateur de compost, entraîneur d'étudiant pré-baccalauréat.

L'air content pour rire. L'art comptant pour rien
Lare con temps Pô rin. L'are comptant Pau rain.
Lahr content pot rein. Lard qu'on tend peau Rhin.

A Irène des péripatéticiennes du quartier gare.
Ma chère et tendre ancienne voisine. Repose en paix.


Dali, lit au lit.
Gala lit Gala.
Dalida lit dada.

An tôt nain Art eau fée un porc temps hait non-nez à Marre seille,
pet haï de la mode & ration.

Un part, donnable
Horrible comme la rencontre fortuite au croisement de deux rues, son regard stressant culpabilisant, en cycliste apeuré, meurtri je fuis. Cassé pour la soirée, j'essuie les plâtres, je passe une mauvaise nuit, oublier.
Trop sensible, affecté, touché, tripatouillé, profondément mal au cœur, cela me blesse au plus au point. Mortifié dans mon être le plus intime. Est-ce bien nécessaire ? Naturel ?

L'espace-temps. L'impermanence. Le changement.

L'idée de me protéger à l'avenir est une complète aberration,
il suffit d'un regard blessant pour que tout parte en éclats.
La haine dans ses yeux,
ma peur au ventre,
la hantise de la colère,
la violence de l'agressivité,
à mon égard, à son égard.
Ni victime, ni bourreau.
Ni victoire, nié bourré.
Ah bon.
Ni vecteur, ni bectance,
ni big time, ni fourreau.

L'un version Derroll.

Lâcher prise,
lâche éprise,
laisser faire,
l'essai fer.

Je touche ma souffrance,
le malheur est complet.
Le mâle heure est con plaît,
le complet veston,
l'heure est mal venue.

Rien de mieux que de se taire, écrire son regard. Se couper du monde, s'écrier. S'empiffrer, s'érafler. Se perdre à l'oral. As de pique, bourre et bourre et ratatam. Jour et lumière de nos amours retrouvés.

Rien de pire que de s'écouter parler, se regarder écrire. Se couper et crier. Empirer et râler. Se garder d'écrire tel un porc épic, épique, et pic et pic et colégram. Nuit et brouillard de nos amitiés perdues.

Les petites réserves bourgeoises d'un égoïsme surfait, voilà les courses de faites, de fait, de fêtes.

Delila et Inès, où
le soleil dans le bleu du ciel,
d'une tristesse infinie.

Disparition des oiseaux, des abeilles... nourrissons tous(tes) les responsables au glyphosate!

Patience, pas science.
L'idée même de poésie est ignoble comme le sang bleu de la tourte garnie. Crasseux, paresseux incréé de fantaisie fourbe et fate, foutu stylo à grains.

Antonin Artaud manquait cruellement d'amour de soi où d'amour le soir ? Pure projection personnelle.
Cœur d'artichaut.

Mais 68 ? Je préfère le 69,
dans l'près mon frère.

Une tonne, un, un fardeau malingre,
Une douce haine, la laine,
haleine d'Alien,
Alain à l'aine d'un souffle coupé net.
La fracture de la facture,
l'infarctus de l'infrastructure.

Enfreindre l'anfractuosité,
peindre la plinthe,
l'enluminure,
feindre la rugosité,
plaindre la coloquinte,
geindre dans l'enflure.

La lecture poétique de ma manie toxique ne m'apporte rien.
Le lecteur vicieux se recherche dans la réassurance de son ignorance.
Armer la poésie de lâchetés, distiller ses faiblesses mortelles.
Poster les poètes de l'esprit dans le mental usurpé de leurs sales culottes.
S'aviner du comble. Vider sa vessie d'une pisse blanche maculée de sperme. Blanche jette ce fatras de lettres.
Partout à tise.
Baiser à tire-larigot.

La partie et le tout,
le tout dans la partie,
la partouze et le tri,
là, partout le trou,
la patrie et la toux.

Il n'y a de gentillesse que avec les autres, le tout reste une ardente certitude. Désobéir et abandonner l'autoroute des vérités bénies du passé déduit.
Le discernement est dans le projet des êtres humains.

Il n'y a de méchanceté que sur soi, tout le reste n'est qu'illusion lâche. Ecouter et suivre le chemin des canard maudits du destin induit.
L'erreur est dans l'interprétation des merdes de chien.
L'associé tait du suspect tacle.
Guy Debord, gui deux bore.
T'es qui d'abord ?

Le spectacle est ignoble, l'exposition une ignominie, la réalité est amplement suffisante aux malheurs des femmes et des hommes.

Le réalité est admirable, le dénouement un honneur, l'illusion est quelque peu insuffisante aux bonheurs des hommes et des femmes.
Et pourtant, et pour temps...
c'est importun, important,
un portant, impotent.

Un pour tous,
tous pour un,
tous Pourim,
pour rime,
pourri,
tousse pour rire,
tous par 12,
douce partouze,
Toulouse-Paris,
too loose pas Ries.
Baguage rutabaga, blague à tabac.
Arthur Rimbaud + Antonin Artaud =

Hard dur rein beau, en tôt nain art tao.
Are Thur Rhin baux, étonnant râteau.

Beau temps tanin,
nain rare rein dos,
trop tard,

Rature bateau, rabbin bobo.
Tarin biture, thym doux dinguo.

Torture Rambo, en tonne un tréteau.
Art temps repos, turbin tu r'pars.
Les messages de l'au-delà sont des signaux qui fonctionnent.
Cette forme de médiatisation est ancienne.Elle est appelée à intervenir via les réseaux sociaux, les branches des câbles informatiques, les fiches USB, casque, clavier, souris. Tout est subjectif dans la réalité, les événements découlent de la création de notre esprit. La réalité du monde des fantaisies quant à elle se situe au-delà du réel, dans l'ultime réalité. Bien à vous.

Balavoine s'en bat l'avoine.
Coluche s'en bat la ruche.
Balavoine s'en bat les yeuks.
Coluche s'en bat la euk.
Lus nid thé des cons traire.
Personne ne me déteste, oui, je ne déteste personne, pire j'aime tous le monde, encore pire, le monde est adorable, à adorer, adorer le monde, voilà ce qu'il y a de moins pire à faire dans cette dame de vie... PHILANTHROPE ?

Personne ne m'aime, non, je n'aime personne, mieux je déteste tous le monde, encore mieux le monde est détestable, à haïr, haïr le monde, voilà, ce qu'il y a de mieux à faire dans cette putain de vie... MISANTHROPE

Perle rat idiot faux nique.
Skyrock, Radio Libre.
Marie : " Un mec qui bande mou dans ma bouche, merci..."
Une demi-molle, quésako ?
Trop dur comme question, pourvu qu'ça dure...

France Inter,la Bande originale.
Philippe Torreton à propos de son bouquin : " La vraie violence..."
La fausse violence c'est quoi ? Faire preuve de mauvaise volonté ? N'est-ce pas Fifi ?
Dans le même genre " la violence extrême ", la volonté farouche sûrement.

Je suis agrégé de merde.
L'embrasser, langue de poche, laisse tomber.
Rechigner à la bonne galoche, le cerf veut laid.

Susurrer le temps immobile, l'espace imbécile.

Caresser son visage, embrasser sa tête, embraser son corps,
mer de Chine, tête de pioche, bouillabaisse de crabes.

Maître Eckhart, mettre écarte.
Bouddha bouda
dans le boudoir.
A la Goutha, il goûta
le boudin noir.

Préférera le gouda d'une goudou,
au gourdin d'une gourgandine,
A Abu Dhabi, à bout d'habit,
il bouta debout de bout en bout,
s'arc-bouddha.

La volonté est la définition de la violence.
La violence c'est la volonté.

Vouloir, violenter.
Violenter, vouloir.
Volonté, violence.
Violence, volonté.
Volontaire, violent.
Violent, volontaire.

La rupture est blessante.
Le lien apaise, calme.
Détruire la volonté,
c'est être en relation.
L'éloignement est relatif.
L'imaginaire,
une illusion à la réalité.
Se laisser-aller.
S'abandonner à la sexualité.
Faire une pause kit kat.
Une relation est douce, libre.

Les Merdias de l'eau lie gâchis.
L'an pire fit non,
scié nous qu'on train,
Allah croix sens,
sans faim,
part laisse clavage,
delà tête.

Le con bat pour laper.
Va, gin tonic,
djinn fizz,
jeune fille.

Le champs, je mens.
C'est main tenant.

Attendre patiemment ma mort.
Atteindre pas si amant mi amor.

Etendre pas sciemment maman.
Etreindre pas ciment la maure.

Eteindre lavis,
tendre, la vie.

roses, proses,
pose, repos.

Ose l'osporose,
h op pose ose os,
l'os thé au pot rose,

pré
sup pose,
pro pose,
repose,

fesses rossées rosées,
l'os peau rosse,

lâche le mors,
léche les morts,
les éléments,
l'aimant aimant l'amant,
aime la menthe et m'man,

un sujet magnétique mu,
un zob jet mets ta liquette,
de la magie strature,
une tarte truffe minette,

élégante en gants blancs,
maudite engeance.
La petite mort tondeuse,
onguente,
l'orgue asthme des forts.

pause,
rosé prosit!
Je me lève épuisé,
puiser le fond de mon âme
aux affres du dégoût inné.

Des outils, yeah men !
Les Houthis du Yémen.

La fée d'hiver.
Un violiste violé, violet.

Un volier bouquet de violettes.
Voilà,
boucs de lettres lactées,
voilés dans le souk à main.

Il vole une viole de jambe.
La genèse de la jeunesse,

le jeune Hesse jeûnait,
Jean Genet.
Que tu jeûnasses Jonas!
C'est nase Joe, jaunasse.

Perle radiophonique.
Laure Adler sur France Inter, L'Heure bleue :" On va se terminer par..." L'Herbe bleue comme nom d'émission, serait plus adaptée à notre chère L'or a dl'air. Le silence est d'Laure.

La Shoa était un très mauvais choix...
Ne jamais rien attendre, car rien ne vient jamais...
à part la haine.

Otto Muehl en auto mûle.
L'E dans l'O c'est ça qui fait l'œuvre.
Eux dans l'eau,
indolent dans le landau,
le temps long, désolant.

L'E dans l'A, et cætera...
Eux dans lac,
le dans la, en cadence,
la queue dans l'clac,
l'aqueux claque, décadent.


Apollinaire lit à peau lit nerf.
Mon illusion à vivre n'est que littérature, rature.

Le soda-masochisme c'est plus pétillant,
l'ado-masochisme plus jeune,
le sado-mac'do chisme plus ricain,
quand il y a le feu,
le seau d'eau-masochisme,
le ça do-masochisme, plus psychanalytique,
le sodo-masochisme plus profond,
le sac d'os-masochisme plus macabre,

le Soudan-Mozambique plus africain.

Le père c'est qui t'es, le percé cutter.
Le père c'est cul thé, le bercé écouté.
Le père si fleur, le père sifflé.

En Franche-Comté, France a compté,
de façon franche,
les francs-maçons trop heureux,
les maçons francs trop peureux,
trop d'euros, trop d'horreurs.

Un Mac-pro fiable,
c'est un Franc-mac'
1 franc au Mac-do,
c'est que dalle Béatrice.

Faon Daisy, c'est Bambi.
Fanta easy, c'est Flamby,

La fan tait zizi.

Dégoût des coups.
Nous nous occupions des culs de pions,
nous coupions nos croupions,
d'épais croûtons,
de pets d'espions,
des coups d'épées,
déçu, d'écus de paix.
Nous croupissions d'espiègles respects,
pissions des troupes de croûtes,
les croupes outrées de prouts.

Assez de cogner des cognassiers,
Si cogne une cigogne !

Dégoupille le goupillon ,
je dégobille le papillon.

Il lut sion.
La souffrance n'est qu'une excuse à l'écriture,
en réalité il n'y a ni souffrance, ni écriture...
une simple projection mentale,
nulle, néant, nada,
une simple illusion.

L'héros refoule l'éros.
Eglise + Etat = tas de glaise...Eh...Eh.
La pelle à la laine.
Le sport véhicule l'idée de bonne santé,
sentez mes doigts de pieds.

L'Ôm.
Je commets les pires crimes de l'humanité au nom de dieu, au nom de la paix, au nom des lumières, au nom de la démocratie, au nom de la civilisation, au nom de... Qui suis-je ?
dix vies, nation. -Ex- positions.
A venir...
Mai > Ateliers Ouverts 2018.>>>>>>>>>>> ANUS LAID.
(mauvais alignement des énergies).
Mars > Strasbourg Art Photography.>>>>> ÂNE NU LAIT.
(mauvais alignement des étoiles).
... Avenir.

L'aine de soie.
Je suis un sale putain,
dégage !
Fermer ma grande gueule.
Me salir, me haïr.
Un connard.
Me couper le visage.

Le silence est dehors, la parole est dedans.
Me victimiser en tant que pervers,
Est-ce aller vers le père vert ?
Abandonner la mère noire ?
Abandonner l'amer-bière ?
Est-ce renoncer à la mer morte ?
S'abandonner, est-ce jouir ?
Abandonner les chiens.
Est-ce bien pour les liens ?
Quelle différence entre un bonnet et un banc donné ?
La victimisation, la perversion, le déni, etc...
des mots bien utiles à tous les victimiseurs.

Jean Arp jouait-il de la harpe ?

pulsion -ex- pulsion -ré- pulsion.
Suis-je "tombé" amoureux de cette femme sans le vouloir ?
Ai-je été séduit ? Suis-je coupable ? Innocent ?

Un confit de conflits,
un combat de basse cour,
des bas de contention,
débat de cons... ah bon ?

Petite perle littéraire.
Olchewsky (un masochiste) raconte dans ce livre qu'il s'était drogué pour ne pas sentir la douleur tandis que Muehl le fouettait.

L'Actionnisme viennois et les autrichiens, Danièle Roussel, Les presses du Réel, 2008.




image magie.
Ma frustration est une satisfaction.
Ma satisfaction n'est qu'une nième frustration.

Mes organes ne servent à rien au quotidien,
ils sont gênants/géants.

Tous les jours la même chienlit recommence,
me lever, m'habiller, chier, me rhabiller, me laver, manger, boire, bouger, m'activer... faire risette, m'informer...
Ne devrais-je pas plutôt
me chier dessus tout habillé, me coucher, me conchier, ne rien foutre que crever en écoutant l'information du glyphosate et de la pluie tombée ?

Crotte, je suis resté au "stade anal", ça me fait chier...
mon art c'est de la pourriture de chiotte de merde.

Mon art, ma merde.
Mona, ma mère.
A ne rien,
Âne riz un,
pou-voir
pré-voir.

Toilettes sèches,
une chierie dans la scierie,
des copeaux,
une chierie en Syrie,
des co-peaux.
lacérées, déchiquetées,
lacets serrés, do-rés,
mi, la, si, do,
des kopeks,
une chérie en Algérie ?

L'analité, l'objet fécal.
Un roman pétomane et homophile.
Gay et pets de Tôle stoï.

Où mettre tous les déchets nucléaires de la planète?
- dans mon trou du cul !

Vive la haute activité nucléaire!
Une vie longue à tous les nucléocrates!

Lana lis thé, l'aube jet fait cale.
Qui peut le moi, pue la merde.

Petite perle radiophonique.
-France Culture -Journal de 12h30- Mercredi 07 février 2018-
Antoine M : " Le régime chie rien... (Syrien).
Ah...quérir et jouir.
Une personne désespérée,
est sans espoir,
le désespoir fait mourir,
l'espoir fait vivre.

C'est bien connu,
l'argent ne fait pas le bonheur,
mais y contribue,
je suis un triple con,
je crois à de pareilles bêtises.

La dépression est une guérison.
La pression une maladie.

je supprime la pression,
je me guéris,
j'opprime,
je m'aguerris, mais tôt ou tard
je meurs.

S'apitoyer le soir est tentant,
pleurer toutes les larmes de son corps,
par excès de tristesse,
par défaut de reconnaissance sociale,
absence d'amour,
manque de drogue,
carence de sexe,
que sais-je encore comme autre ersatz,
substituts à mon issue fatale,
aliments de remplacement,
de mon foutu bonheur matériel,
Je suis dégueulasse, petit et égoïste.
lasse de ce je suis, de ce que j'essuie,
...dégueuler mon vomi intellectuel!
Oh...hisse!
Main, doigts.. dans ma tête.

Mon malheur est-il spirituel ? Immatériel ?
Le souffle surnaturel est-il irrationnel ?
Comment mon esprit communique-il avec les morts ?
Mon âme sera-t-elle entre de bonnes âmes ?
Les absents ont-ils tort ?
La télépathie fonctionne-t-elle ? Avec tout le monde ?
Est-ce un mal de se poser trop de questions ?
La réponse est-elle dans la question ?
Papa est-il dans maman actuellement ?
Maman n'a-t-elle pas d'amants ?
Un amant est-il forcément aimant ?
Une maîtresse, maîtresse d'elle-même ?
Elle m'aime ?

Suis-je réellement père ? C'est cutter.
Percer cul thé ? Persée queuter ? Paire sait quêter ?
Par Arnaud Yak !

La "crise" mondiale est-elle liée à la dérégulation ?

Bonne chance, ça tombe bien,
le méchant cadavre est dans le placard,
mon désespoir.

Tout contrôle...
de la merde en barre,
par paquets de dix.
control freak ,
contrôle fric,
lâche, éprise,
lâcher prise,
lèche les prix.

Lis tes râlements.
Le Soi libère de l'écriture,
Le grand soir libère du Soi.

La morale est la pire des abjections,
c'est une leçon à retenir.

La sexualité anale est un profond marché
pour le cacapitalisme.

Le con, la fiente, préférables à la confiance.
J'attends mon cancer de fin vie.

Hésiter, mes idées.
Me vider
le mental de toute pensée,
les intestins de toute merde
noire, tu Soulages Pierre.
Se remplir le corps, me mordre la peau
rempli de pus,
repus de poésie.

La souffrance,
je souffre, rance.
l'errance
les sous, la France.
soûl, sous France.

La souffrance, la douleur,
Oh, mais que de souffrances... cet homme doit souffrir... quel malheur.
Ecrivain en souffrance, je peux me souffrir, m'offrir.
Ma souffrance, ma douleur,
je suis peureux d'être seul,
seul, peur de mourir,
mourir seul de peur.
foutaises de fournaises !
Ma vie, ma souffrance, ma mort... ma délivrance !
Seulement mourir, en transe,
sans tolérance, ni référence!

Mon pire crime,
être courageux dans ma lâcheté,
véridique dans mon mensonge,
sincère dans mon hypocrisie,
juste dans mon erreur, etc...

De haut vol et de bas étage.
La dépression est-elle une maladie ?
La pression est-elle une boisson ?

L'ours est-il polaire ?

Je bande, je suis dans les Landes, gentil, abruti, je suis un abribus, guérison, je suis un guéridon, con, conne, simple, je suis une serpillère merdeuse, merdique, je suis merdeux.

Semer prendre
Le mépris, mais pris de quoi ? Le monde.
Mais prie pour ce monde qui n'est que mépris.
Mes prix, Mon monde.
Mais prendre quoi ?
pré-tendre
mais-prendre.
Le prix inférieure à la valeur réelle ?

Je suis crevé, j'ai crevé, je vais crever.
René Crevel. Creux V.

Le dico amoureux d'Arnaud Poiré.
Lundi 29 février 2018.

A : Amour > Mot vide de sens dans notre monde.
B : Bite > Rempli le vide.
C : Couille > Aide à remplir le vide.
D : Douste-Blazy > Quel nom étrange ? Isn't it ?
E : Enculé > Pour la jouissance du mot, rien à voir avec Philippe.
F : Foutre > Pour le plaisir... d'aller me faire foutre.
G : Gouine > Ancienne lesbienne.
H : Hasch > Substance euphorisante issue de la résine de cannabis.
I : Hystérie > Maladie imaginaire, imaginée par les médecins aliénistes du 19 ème siécle, (qui ont vu tous les films d'Aliens)
J : Jouir > Orage sexuel
K : Kopuler > Et pourquoi pas ?
L : Longuement > Comme des animaux...
M : Matrice > Maman
N : Nœud gordien > ça m'est passé par la tête, mais j'accepte avec plaisir
O : Oh, près de ma blonde > pas la bière.
P : Prout > pet anal.
Q : Cul > Restons enlacés.
R : Rouston > burne, roupette, couille.
S : Sexe > Mot vidé de son sperme dans notre monde.
T : Tafiole > petit pédé.
U : Uriner > pisser en français.
V : Valseuse > voir rouston
W : Waterloo > chanson d'Abba.
X : X > Acronyme de pornographie.
Z : Les Z'Amours > Accro au sexe ?

En ton nom crapaud
Vendredi 19 janvier 2018

Entonné trop tôt, Antonin Artaud
En tout nain, né dans l'eau
Un tétard de crapaud

Tôt ou tard tout en Un,
l'humour est la pourriture du désespoir.
Trop tard pour faire de l'eau
l'art est une affaire de sots.

Pour être poète,
il faut avant tout être bavard,
mais tout bavard n'est pas poète,
parfois avocat.

Pour être poète,
il faut avant tout n'avoir rien à dire,
ce sont les poètes qui disent le mieux,
le rien,
avec très peu de mots,
des déchets de maux.

Être dire et rien.

Une personne simple qui complique l'émaille
en émotion est un diseur de poésie,
une fripouille pas tenté.
un paresseux stupéfait.

Les choses sont simples,
ce n'est pas compliqué.

L'Angoisse est l'alibi du poète,
le mot son prétexte,
la phrase son excrément.

Le nez en plein milieu
le néant vide de sens
la figure bissectrice
naît en 5

Devoir perdre ses manques
d'une pucelle arc boutée
bander comme un âne mort
se masturber jusqu'à l'ivresse
d'une joie retrouvée psychanalytique.
In-imaginer une satisfaction incongrue.
Déréaliser la jouissance absurde.

La poésie est
un attrape nigaud,
non-sens
une folle occupation.

Tous ces mots écrits à l'encre noire manquent cruellement de couleur.
Le sang saigne rouge abondamment de strangulations hostiles.

Il n'y a de méchanceté que sur soi,
tout le reste n'est que lâcheté,
illusion.

S'écouter et suivre le chemin des cygnes.
L'erreur d'interprétation est un reste de
destin de canards.

Le spectacle est ignoble,
son exposition une ignominie,
la réalité est amplement suffisante
à notre condition humaine.

Le bourreau est la victime.

Vendredi 12 janvier 2018.
"L'exclusion n'exclut personne",
mais personne n'exclut l'exclusion.

"Esclave aujourd'hui en France",
Aujourd'hui la France des esclaves.

Vous n'étiez pas trop à l'étroit à Détroit ?

Jeudi 4 janvier 2018.
Marcel Duchamp.
fait des "prêts à l'emploi" à Pôle Emploi
fait des readymade in France.
fait ses courses à Auchan.

André Breton mange des palets bretons.
ne parle pas breton.

Il es las, hélas.
Il est laid, il hélait.

Un pélican mange-t-il des noix de pécan ?
Lâche-t-il des pets dans un lit de camp ?

Lacan était las. Quand ?

Mardi 2 janvier 2018.
On est pauvre que de ses ennemis.
On est pauvre que de se l'on garde.

Samedi 30 décembre 2017
On est riche que de ses amis.
On est riche que de se l'on donne.

Un mois est constitué de quatre semelles.

Dimanche 24 décembre 2017.
Les essayistes écrivent des essais.
Les RSAistes essaient d'écrire.

Vendredi 22 décembre 2017.
Jeu de mots
Je de maux

Jeu de mains

Je demain
tu aujourd'hui
elle hier.

La croissance des vagins
Lentement ces vagins répandent leur liquide sur de vastes étendues, et accomplissent de la sorte en quelques minutes un travail qui demanderait des heures. Certains vagins sont conçus spécialement à cet effet. Amphibies, ils peuvent se poser sur la surface d'un lac.

Denis Lavant, avant il était dans le déni.
Alien est un film aliénant.
Jodorosky, je dors au ski.
Nathalie Baye, baille au lit.

Johnny a l'idée de s'appeler Johnny Halliday.
A la fin de sa vie,Johnny Alité.

Des frites à l'ail,
Un steak halal,
Un encas cher.

Billet d'humeur.
Les amis c'est bien jusqu'au jour où tu n'es plus ami.

Décembre 2017
Vivre pour le meilleur !

C'est important, un portant à fringues.

Haïr l'amour, aimer la haine.
Aimer l'amour, haïr la haine.
Je pense à toi, tu me manques.
Tu penses à moi, je te manque.

Une autruche triche en Autriche.

Arnaud Poiré, c'est bon avec le café.
Jean Prouvé, c'est prouvé c'était un bon architecte.
Sophie Calle, elle est calée en Art Contemporain.
Jean Rochefort aimait bien le Roquefort.
Picasso ramassait les pots cassés,
Picabia amassait les pics à glace.
Jean-Paul Marat, y en a marre.
Antonin Artaud, il n'est jamais trop tard.
David Hockney, sur glace n'est pas très bon.